22 mars 2000: le Poulpe a 40 ans…
C’est un bon jour pour Gabriel.

L’ordure, hein? est un polar de la collection Le Poulpe, aux Éditions Baleine.
Créé en 1995, ce personnage « libre, curieux », « va fouiller, à son compte, dans les failles et les désordres apparents du quotidien ».
Personnage de fiction, il est rapidement devenu si réel qu’il signait des pétitions et participait à des manifs (pour les sans-papiers en particulier).
J’ai alors pensé qu’il devrait bien venir faire un tour à orange (absence de capitale initiale volontaire) devenue ville fn (même remarque) aux élections municipales de 1995.
Il m’a aussi semblé que cet épisode devrait être écrit par l’association de vigilance créée en juin 95, Alerte Orange.

7 militants d’Alerte Orange se sont retrouvés pour écrire ce Poulpe.
Nous avons élaboré le scénario en tenant compte de la Bible du Poulpe, défini ses 18 chapitres, et chacun en a écrit un ou plusieurs.

Signé Orange Amère, sa publication, en février 2000, n’a pas fait plaisir à l’équipe municipale au pouvoir à orange.

L’un des commandements de la bible du Poulpe, c’est que le titre doit être un jeu de mots.
Pour celui-ci, qui se passe à orange pendant les Chorégies lors de la venue d’un chef de parti nommé Le Borgne, nous avions naturellement choisi Le crépuscule dégueu.
Hélas, alors que nous étions en train d’écrire, le numéro 66 est paru, intitulé Le crépuscule des vieux.
Nous avons alors pensé à Borgne to kill.
Mais notre éditeur nous l’a déconseillé: un important chef de parti politique aurait pu se reconnaître et se sentir insulté!
Nous avons alors adopté cette troisième mouture, L’ordure, hein?, qui fait également référence aux Chorégies.

Cette grande blessure du fn à la mairie d’orange, je l’ai également traitée en infographie: Ceci n’est pas une ville