L’image resta

J’avais envie depuis longtemps de montrer mon travail de cette façon : les photos de sol, au sol.
Je l’ai fait dans le cadre de « La rue pARTagée » en juin 2016.
L’installation combine les deux principes À mes pieds et Observatoires du paysage.
À la base, une photo de la série À mes pieds. Elle a été prise à Avignon, entre 2003 et 2015.
À l’emplacement exact de sa prise de vue, je pose au sol un tirage de cette photo, grandeur nature (1,20m x 0,80m).
Je prends une photo d’ensemble, en plan large.
Plusieurs jours, mois, voire années, séparent la photo À mes pieds de la photo de situation. Forcément, entre les deux prises de vue, le paysage a changé — saison, météo, dégradation, urbanisme restructuré…
La plupart des photos À mes pieds sont donc des Jamais plus, des Nevermore… Mais l’image est restée…
Le diaporama présente d’abord les 8 photos de départ, puis des vues de l’installation.
Le titre de l’ensemble, « L’image resta », suit une règle «oulipienne», celle des anagrammes de mon nom.